Archives par mot-clé : Loïc HERVE

Première soirée-débat sur l’Europe

L’association humanisme et Sociétés entame un cycle « Europe »  qui débutera en mai 2018 et s’achévera en mai 2019. Ce cycle « Europe » a pour objectif de préparer les élections européennes du 25 mai 2019.

La première rencontre se déroulera  le 24 mai 2018

Pour cette occasion l’association Humanisme et Sociétés, en partenariat avec le Lycée Berthollet, est heureuse de vous convier à la soirée-débat :

Quel avenir pour l’Union européenne après le Brexit ?

Jeudi 24 mai 2018

19h30

GRAND AMPHITHEATRE

DU LYCEE BERTHOLLET

9, boulevard du Lycée ANNECY

 Entrée libre

PROGRAMME DE LA SOIREE

19h30 : Accueil

20h : Début de la conférence

En présence de :

Madame Olga GIVERNET, Députée de la 3ecirconscription de l’Ain (LREM), membre de la Commission Affaires étrangères

Monsieur Loïc HERVE, Sénateur de laHaute-Savoie (UDI), Secrétaire de la commission des lois constitutionnelles, de législation, du suffrage universel, du Règlement et d’administration générale

21h-22h Échanges avec le public

La Fête de l’Europe le 9 mai a été l’occasion de célébrer la déclaration Schuman de 1950, considérée comme le point de départ de la construction européenne. Après une série d’élargissements successifs et de multiples transformations le destin de l’Union européenne pose aujourd’hui question. Le 23 juin 2016 51,89 % des électeurs du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord se sont prononcés pour un retrait de leur pays de l’Union européenne. La procédure de retrait du Royaume Uni, débutée le 29 mars 2017, a amené à la négociation d’un accord de retrait et d’un accord commercial. Pour atteindre ces deux objectifs deux accords sont conclus, le 8 décembre 2017 et le 19 mars 2018. Ils précisent les modalités de ce retrait et les règles qui régiront la période de transition qui devrait aller jusqu’au 31 décembre 2020. Ce retrait qu’il est désormais commun d’appeler le Brexitest-il le symptôme d’une Europe malade et d’un projet qui n’est plus pertinent pour les citoyens Européens ?

Merci de diffuser largement dans vos réseaux.

Renseignements : humanismeetsocietes@gmail.com

Télécharger le flyer au format PDF Soirée BREXIT 24 mai 2018

Loi sur le renseignement : conférence-débat sur les risques de son application d’une telle loi.

IMGP8985La loi sur le renseignement est applicable depuis le 3 octobre 2015, et cela dans l’indifférence générale. C’est sur ce thème que l’association Humanisme et sociétés a organisé une conférence, suivi d’un débat, le 15 octobre 2015 à la salle des Clarisses à Annecy.

Au cours du débat, mené par Arthur CHEUL et Christophe GRARD, membres de l’association Humanisme et sociétés, Loïc HERVE, Sénateur de la Haute-Savoie et membre de la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés) a pu répondre aux nombreuses questions du public.

L’attentat contre le journal Charlie Hebdo en janvier 2015 et le départ de nombreux jeunes en Syrie a servi de prétexte au gouvernement pour la faire adopter. Le champ d’application est beaucoup plus large que la simple lutte contre le djihadisme. En effet, selon le texte de Loi (art.2) les services spécialisés de renseignement peuvent désormais utiliser légalement tout un panel de techniques afin de permettre « le recueil des renseignements relatifs à la défense et à la promotion des intérêts fondamentaux de la Nation ».

Parmi ces techniques, la mise en place d’algorithmes qui permettront de scanner sur le net des mots clés. Les données seront donc récoltées en masse, sans distinction. Chacun pourra donc être mis sous surveillance en raison du vocabulaire qu’il utilise dans ses mails ou des sites internet qu’il fréquente. Comment ces algorithmes différencieront-ils les mails professionnels des journalistes, magistrats… pour lesquels la Loi prévoit qu’il est interdit de surveiller ces personnes dans le cadre de leur profession ? Comment le secret professionnel pourra t-il être assuré ? Comment la CNIL pourra t-elle veiller au respect des libertés individuelles ? Que ferait un gouvernement malveillant de cette capacité à espionner tout à chacun sur ses fréquentations, ses habitudes de vie, ses opinions politiques ou religieuses…?

Autant de questions posées à Loïc HERVE au cours de ce débat riche en échanges et en information. En conclusion la récolte des données est inquiétante, mais ce qui l’est encore davantage, c’est comment sont contrôlés ceux qui exploitent les informations recueillies et l’usage qu’ils en font. Beaucoup de pays ont rêvé d’avoir un tel système de surveillance sans jamais oser franchir le pas, la France l’a fait. « 1984 » de Georges ORWEL restera t-il un roman ou deviendra t-il une réalité ?

Retour sur le débat sur la loi renseignement, en présence du sénateur Loïc HERVE et membre de la CNIL
Retour sur le débat sur la loi renseignement, en présence du sénateur Loïc HERVE et membre de la CNIL